StefanBck

Fragments d'instants

Urbex

3h du matin, dans la nuit du samedi au dimanche. Le soleil n’est pas encore levé, nous si. 3h de route pour rejoindre ce château abandonnée. Malgré l’énorme mug de café englouti, les yeux piquent, les baillements se font de plus en plus réguliers. Quelle idée de se lever à cette heure pour faire la route. Silence dans la voiture, le réveil est plus difficile pour certains que pour d’autres.

Pourtant, l’excitation est déjà là. Nos renseignements et nos repérages sont-ils bons? Le site est-il gardé? sous alarme? Allons-nous pouvoir entrer? Au pire, d’autres spots ont été étudiés et sont prévus à proximité, au cas où. Au cas où nous aurions le temps, au cas où le site serait inaccessible, au cas où… Toujours prévoir un plan B, et un plan C, et même un D, faire autant de route pour rester devant la grille pour rien, c’est rageant.

Passer devant, mais pas 50 fois pour ne pas se faire repérer par les autochtones, se garer relativement loin, mais pas trop quand même, au cas où il faudrait rejoindre la voiture pour fuir précipitemment.

Relire nos notes, changer de tenue, treilli et bombers noirs, rangers. Sac et trépied à l’épaule, longer l’orée de la forêt en mode commando. S’applatir dans les fourrés au moindre bruit de moteur approchant sur la route toute proche.

Les premières lueurs du jour commencent à poindre...

C’est parti, l’adrénaline monte d’un seul coup, comme si elle était directement injectée en intraveineuse.

Nous sommes devant l’entrée. Bien sûr, pas as la grille principale, plutôt un soupirail de cave, ou une fenêtre cassée.

Nous échangeons un regard de satisfaction et un sourire en coin… C’est parti pour 4h d’exploration…

© 2021 StefanBck

Thème par Anders Norén